•  
  •  
  •  

Pour chaque bijou Treez acheté, un arbre est planté dans le monde. Un projet de mode éco-conçue et solidaire qui entend sauvegarder la flore et l’agro-foresterie.

La nouvelle collection « London calling«  printemps 2017 de la marque Treez, qui vous promet un univers so british, est sur le point de sortir (le 22 avril). Depuis 2012, l’enseigne fabrique des bijoux éco-conçus. Bracelets en bois de hêtre du Jura, chaînes de laiton, pendentifs, sautoirs… tout est made in France et fabriqué par des personnes en situation de handicap, en réinsertion dans un établissement et service d’aide par le travail (ESAT).

« Le partage et la diversité sont deux valeurs très défendues par Treez ! »

L’idée, c’est qu’en cas d’achat, un arbre sera planté. Que ce soit en France ou au-delà de nos frontières. Brésil, Philippines, Indonésie, Chine, Maroc… Chaque détenteur d’un bijou peut savoir où seront plantées les graines qui donneront le végétal. Et cela, car Treez propose un « treezcode », qui permet de le géolocaliser.

A lire aussi : Blue Bees pour soutenir l’agriculture alternative

« Une grande cause »

Lancée en 2012, Treez, financée en partie par la plateforme Bluebees (plus de 33 000 euros récoltés durant la campagne de crowdfunding) puis lauréat du Réseau Entreprendre Paris en 2014, déclarait au départ vouloir planter, d’ici fin 2017, un million d’arbres. Une initiative positive dans la mesure où la déforestation est responsable de 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Treez propose en somme « un moyen facile d’agir pour une grande cause, une cause sociétale au quotidien », expliquait, voilà deux ans au site d’information Consoglobe, le fondateur Alexis Kricève, dont le but est de participer, disait-il, à « l’éveil des consciences » et d’« emporter l’adhésion du plus grand nombre ».

A lire aussi : Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

Fairtrade et cacao

Le projet ALTER TRADE aux Philippines.

Ce dernier, ancien DG d’Alter Eco, est aussi à l’initiative de Pur Projet, un collectif d’entrepreneurs qui entendent accompagner les sociétés souhaitant « régénérer, dynamiser et préserver les écosystèmes dont nous dépendons », dixit la présentation de Pur Projet sur son site. Et c’est cette structure, partisane de l’agroforesterie, qui suit les projets de reforestation.

Par exemple, Treez soutient la coopérative Kuapa kokoo, spécialisée en production de cacao et certifiée fairtrade depuis 1995 au Ghana. Ou encore la coopérative Acopagro, qui regroupe des producteurs de cacao et de canne à sucre de l’Amazonie péruvienne, et Dhamma Rakhsa rassemblant tout un tas d’acteurs qui vise à préserver la biodiversité rurale en Thaïlande. Qui veut un treez ?

 

up81Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Manger bio, respecter l’environnement » dans la 8ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires