•  
  •  
  •  

Sur les questions liées à l’énergie, l’agriculture, les transports et le recyclage, quelles sont les propositions des candidats ? La réponse dans cet article.

À part Jacques Cheminade, il n’y a pas, à l’élection présidentielle de 2017, de candidat climato-septique, c’est-à-dire qui conteste formellement le fait que les activités humaines sont la principale cause du réchauffement climatique. Mais sur les questions liées à l’énergie, l’agriculture, les transports ou encore le recyclage, les avis restent très divergents.

Plusieurs sites nous aident à y voir clair, l’ONG Greenpeace, a dressé un comparatif très complet des propositions des candidats sur les thématiques qui lui sont chères, accompagné de vidéos humoristiques. WWF s’est, elle, lancée dans une série d’interviews des candidats. On peut également noter le comparatif de l’association Zéro Waste sur la question de l’économie circulaire, ou encore l’initiative de Sciences et Avenir, et sa série d’interviews des candidats par des scientifiques.

ɐnergie

Le nucléaire, en particulier, divise fortement. Plusieurs candidats proposent la sortie du nucléaire : Benoît Hamon, dans le cadre de l’accord avec le candidat EELV Yannick Jadot, mise sur une sortie d’ici 25 ans, avec des premières fermetures de réacteur durant le quinquennat, tandis que Jean-Luc Mélenchon parle d’une sortie à l’horizon 2050. Ces deux candidats fixent un objectif de 100% d’énergies renouvelables en 2050. C’est le cas aussi de Philippe Poutou, qui propose même l’arrêt du nucléaire en moins de 10 ans. Emmanuel Macron propose lui de maintenir le cap fixé par la loi de transition énergétique : réduction à 50% de la part du nucléaire à l’horizon 2025.

À droite, Marine Le Pen et François Fillon s’affichent pro-nucléaires, tout comme Nicolas Dupont-Aignan. Ce dernier, à l’instar de Jacques Cheminade, propose, par ailleurs, de développer les réacteurs fonctionnant au thorium. François Fillon propose également de développer les énergies renouvelables, sans en faire un axe phare de son programme.

L’humouriste Nicolas Meyrieux revient sur le programme écologique de Benoît Hamon, pour Greenpeace :

Agriculture

Concernant l’agriculture, Benoît Hamon prévoit d’interdire les pesticides et les perturbateurs endocriniens et de favoriser l’agriculture biologique. Jean-Luc Mélenchon veut également une agriculture écologique et paysanne, avec une nouvelle politique européenne. Philippe Poutou veut aussi rompre avec l’agriculture industrielle et les intrants chimiques. Emmanuel Macron souhaite, lui, organiser un “Grenelle de l’Alimentation” au cours duquel sera défini “un calendrier prévoyant l’élimination progressive des pesticides ”.

Concernant la restauration collective, Benoît Hamon parle d’un approvisionnement en bioà hauteur de 50% d’ici à 2025 ” et Emmanuel Macron souhaite au moins 50% « de produits biologiques, labels de qualité, ou locaux » d’ici à 2022. Jean-Luc Mélenchon veut, lui, 100% d’alimentation biologique et locale d’ici 5 ans.

À lire aussi : Déchiffrage : le bio s’installe durablement

À droite, François Fillon veut relancer les programmes sur les biotechnologies et assouplir la plupart des réglementations, notamment liées aux pesticides. De son côté, Marine Le Pen est pour l’interdiction des OGM et veut favoriser les productions agricoles françaises, mais n’utilise pas le mot « bio » dans son programme. François Asselineau défend, lui aussi, les producteurs locaux et l’interdiction des OGM. Nicolas Dupont-Aignan entend favoriser le « bio français » et « créer un site d’information sur l’utilisation des produits phytosanitaires ». Sur les OGM, il veut les interdire uniquement “ tels qu’ils sont créés jusqu’ici ”.

L’interview d’Emmanuel Macron par WWF :

Transport

Concernant le transport, Marine Le Pen est contre la taxation du diesel, tandis que Benoît Hamon et Emmanuel Macron souhaitent aligner leur fiscalité sur celle de l’essence. Benoît Hamon évoque une sortie du diesel d’ici 2025, un vœu également formulé par Jean-Luc Mélenchon, mais sans échéance. De son côté, François Fillon souhaite développer les voitures électriques et autonomes.

À lire aussi :3 moyens de transport du futur… proche

Économie circulaire

L’association Zero Waste France note que la principale référence sur l’économie circulaire dans les programmes de Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan concerne l’obsolescence programmée. La candidate d’extrême droite propose notamment l’affichage obligatoire de la durée de vie des appareils électroménagers tandis que le candidat de Debout la France envisage l’interdiction de vente de produit dont l’obsolescence programmée est avérée. Comme Greenpeace, Zero Waste note qu’ « aucune des 15 mesures phares de François Fillon ne porte sur l’écologie », mais a trouvé un document où est mentionné la nécessité de “faire des déchets une ressource” et de promouvoir les principes de l’économie circulaire.

À gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon affichent des ambitions législatives, avec un « Plan national zéro déchet » pour le premier, et une loi « zéro déchet » pour le second. Sur l’obsolescence programmée, l’accord conclu entre le PS et Europe Ecologie Les Verts (EELV) prévoit de moduler la TVA en fonction de la durée de vie des produits et de leur potentiel de revalorisation et de réparation. Jean-Luc Mélenchon propose par ailleurs dans ses mesures emblématiques une règle verte : « Ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer, ni produire plus que ce qu’elle peut supporter. » Il veut aussi interdire purement et simplement les emballages non recyclables.

De son côté, Emmanuel Macron veut faire de l’économie circulaire et du recyclage un “nouveau modèle économique” et fixe notamment un objectif de “100 % de plastique recyclé sur tout le territoire”. Il suggère également que les industriels affichent des consignes de tri simples sur les emballages.

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article  » Le changement, star du cinéma  » dans le dossier  » Le corps connecté pour une meilleure santé ?  » dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires