•  
  •  
  •  

Vous avez bien lu le titre : il existe bien des lunettes de presbytie auto-réglables. Inventées par quatre ingénieurs britanniques, elles permettent à celui qui les porte d’ajuster lui-même la puissance des verres. Un objet qui voit loin ! 

La vision est l’un des enjeux de santé majeur du XXIe siècle. Surtout quand on voit les conséquences de la multiplicité des écrans sur nos yeux. Alors qu’ils n’étaient que 45 % en 2012 à porter des corrections, l’année suivante c’est la moitié des Français qui portaient des lunettes ou des lentilles de contact, selon le « baromètre 2013 de la santé visuelle des Français« , réalisé pour l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (Asnav).

À lire aussi : Des lunettes de soleil, oui… mais en bois français !

Vue du monde

Dans le monde, sur les quelques 7, 5 milliards d’individus en 2016, on estime à 2,5 milliards environ le nombre de personnes qui souffriraient d’une déficience visuelle non prise en charge. Dans les cas les plus graves, cette absence de prise en charge peut conduire à une déficience visuelle sévère, c’est-à-dire une baisse importante de l’acuité ou à des cas de cécité. Selon l’OMS, 120 millions des déficiences visuelles constatées (soit 43 %) auraient pour origine l’absence de correction d’un défaut visuel.

Constatant cette quasi-inexistence des soins visuels dans les pays en voie de développement, quatre ingénieurs anglais ont donc mis au point une invention visionnaire : des lunettes de lecture dont on peut soi-même régler la puissance, sans l’aide d’un ophtalmologue.

À lire aussi : Journée mondiale des premiers secours : se former aux gestes qui sauvent

Technologie de pointe

Mode d’emploi @Eyejusters

Ils fondent alors en 2010 Eyejusters Ltd et mettent au point la technologie inédite SlideLens™ au bout de cinq années de recherches poussées. Cette technologie permet à une lentille placée dans le verre de glisser pour pouvoir varier la correction de +0 à +3 dioptries en fonction de la distance et de l’activité pratiquée.

En tournant une simple molette, chacun peut ajuster sa vision de près pour profiter pleinement de ses activités au quotidien : lecture, modélisme, écrans, tablettes, jardinage, etc.

Les montures sont disponibles en deux tailles. À partir de 89 euros (garantie de six mois) et sans prescription médicale, elles conviennent aux presbytes (la presbytie est un vieillissement naturel des yeux), et à ceux qui ne peuvent pas se permettre de changer leurs lunettes tous les ans.

 

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Face aux innovations technologiques, sommes-nous tous égaux ? » dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires