C’est dimanche, c’est le printemps, et si vous en profitiez pour vous mettre à la culture maison ? Voici quelques astuces accessibles à tout type de jardinier, et de logement.

1. Ces plantes qui repoussent l’infini

Plusieurs des ingrédients de votre panier de légumes peuvent s’offrir une nouvelle vie à l’infini. On appelle cela la « multiplication végétative ». Vous avez probablement eu cette intuition en regardant des patates un peu vieilles : elles germent, si bien que remises en terre, elles repoussent !

La laitue et les oignons verts peuvent repousser dans un peu d’eau. Pour la première, il suffit de mettre le cœur et pour les seconds, le bouts des tiges, dans un verre d’eau. Il est aussi possible de faire repousser de l’ail, du basilic, du céleri, du poireau ou encore du gingembre, simplement en plantant une gousse ou un reste de racine dans un pot de terre.

Une vidéo de Mirage Magazine illustre cette technique :

À lire aussi : Jouez, jardinez, compostez !

2. Les graines germées faciles à faire pousser

flickr/cc/fred_v

Leur côté “healthy” n’est pas qu’un cliché, les graines en germination sont très riches en taux de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Tout en donnant un côté élaboré à nos petits plats, elles apportent aussi de nouvelles saveurs et une touche croquante.

À l’aide d’un germoir, les graines germées sont très faciles à faire pousser. Il suffit de les tremper quelques heures dans l’eau, puis de les mettre dans le germoir de deux à dix jours, selon la variété. Les graines germées les plus prisées sont les lentilles, le haricots mungo et l’alfalfa.

À lire aussi : Quand l’agriculture urbaine s’invite au bureau

3. L’option connectée

Ceux qui ont besoin d’un petit coup de main pour se lancer peuvent opter pour les potagers d’intérieur connectés. La startup Prêt à Pousser commercialise des petits pots équipés d’une lampe LED où l’on peut mettre des capsules biodégradables pour faire pousser des aromates. Il y a aussi la startup Véritable, qui commercialise des potagers un peu plus conséquents pour faire pousser fleurs comestibles, herbes aromatiques et mini-légumes.

Il existe également les solutions aquaponiques, comme celles de Citizen Farm, des potagers comprenant un aquarium et où les déchets de poisson viennent enrichir des plantes. Pour les plus courageux, il est même possible de fabriquer son propre système hydroponique vertical, à partir de bouteilles recyclées, on appelle cela le « Window Farming ».

Britta Riley présente son potager fait à partir de bouteilles recyclées, lors d’une conférence TED  :

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Le bio s’installe durablement » dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 2 Avis

Commentaires