EXTRAIT – Une bande de trentenaires issus du secteur culturel se sont lancés dans la rénovation d’une ancienne gare parisienne pour la transformer en un lieu de culture, le Hasard ludique. Avec un mot d’ordre : associer les habitants à sa construction.

L’ancienne gare de la porte de Saint-Ouen a longtemps été l’une des premières choses que Vincent Merlet voyait en ouvrant ses fenêtres le matin. « Je suis arrivé en 2010 dans le quartier, je voyais ce bâtiment en très mauvais état, occupé par une solderie, de chez moi. Je suis tombé amoureux de cette petite gare, j’y voyais clairement un potentiel inexploité. Son histoire me passionnait, comme celle de la Petite Ceinture », raconte-t-il. Construite sous le Second Empire, celle-ci était une voie ferroviaire de 32 kilomètres qui entourait la capitale jusqu’en 1934.

Une transformation au fil du temps

Depuis, elle a été délaissée, laissant place au fil du temps aux jolies couleurs d’une flore sauvage et de graffitis en tout genre. À l’extrémité du 18e arrondissement parisien, pratiquement à la frontière de la Seine-Saint-Denis, l’ancienne station a été convertie en un cinéma, en activité jusque dans les années 50, avant d’accueillir une série de commerces, perdant au fil des années ses allures de gare. Mais fin 2011, Vincent Merlet remarque que les commerces commençaient à quitter les lieux. « Ça m’a mis la puce à l’oreille, j’ai commencé à mener ma petite enquête, j’ai contacté la mairie de 18e et j’ai appris que la mairie de Paris venait de racheter la gare pour lancer un appel à projet, afin d’en faire un lieu culturel », explique-t-il.

Magazine UP le mag n°15Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez la suite de l’article « À Paris, un lieu de culture construit par et pour les habitants » dans la 15ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


Commentaires