LA QUOTI DU SAMEDI – Parce que de nombreuses solutions locales méritent d’être mises en lumière, UP le mag vous propose de retrouver, chaque samedi, un focus sur une initiative solidaire et durable… en région !


À Strasbourg, un jeune réalisateur d’une trentaine d’années a eu la bonne idée de créer une page Facebook pour venir en aide aux sans-abri. Une nouvelle initiative d’entraide qui a porté ses fruits.

Selon le collectif « Morts dans la rue », 501 personnes sont mortes dans la rue en 2016. Un chiffre qui fait froid dans le dos. On a vu, l’hiver dernier, les centres d’accueil devoir refuser des demandes émanant de sans-abri par manque de places. Dans une interview pour le réseau social de news « Brut », Nicolas Clément, le président du collectif, développe les raisons de ce nombre sans cesse grandissant de disparitions. « La rue est violente, donc il arrive qu’ils se bagarrent entre eux. Mais ils sont aussi victimes d’agressions (…) Il faut faire de la prévention, les héberger, et les accompagner », affirme le responsable.

À lire aussi : À Lille, les ex-SDF relogent les SDF 

Un réseau d’entraide citoyen

Dès lors, des initiatives de part et d’autre de notre territoire n’attendent pas l’hiver prochain pour se mettre en place. À Strasbourg, Muammer Yilmaz, photographe et réalisateur, a mis en place une idée nommée « 0 SDF à Strasbourg ». Un titre ambitieux qui part d’une réelle volonté de trouver le plus de solutions possibles pour héberger, loger et nourrir les sans-abri. « Je voulais montrer que moi, simple citoyen, je pouvais aider à mon échelle d’autres personnes à sortir de la rue », affirme celui qui se définit comme un « voyageur optimiste ».

0 sdf à Strasbourg

Rassemblement convivial organisé par 0 SDF à Strasbourg. Crédits : Muammer Yilmaz

Sur cette page Facebook, il propose à des particuliers de venir en aide à des sans-abri. « J’ai commencé par demander une paire de chaussures et un chargeur de téléphone pour Laurent, un SDF que j’ai rencontré à Strasbourg. Ma demande assez minime a été partagée par plus de 4 000 personnes !  C’était incroyable. Cet élan de solidarité m’a ému et j’ai décidé de continuer à m’engager. »

À lire aussi : Des pictos pour aider les SDF 

Des commerçants solidaires

Muammer Yilmaz a dessiné un petit pictogramme disponible sur la page du réseau social, à destination des commerçants strasbourgeois qui souhaiteraient accueillir des sans-abri pour leur offrir le café ou le repas chaud. L’initiative a plu ! C’est ainsi qu’un restaurateur du quartier du Neudorf a proposé d’accueillir « de 15H à 18H du mercredi au vendredi des SDF pour un café, un thé, voire une soupe ». Une belle victoire.

0 sdf à Strasbourg

Le pictogramme appelant les restaurateurs à nourrir un sans-abri. Crédits : 0 SDF à Strasbourg

Le globe-trotter se félicite de l’engouement créé par sa page Facebook. « C’est le résultat d’un long processus, ça n’a pas toujours été facile, notamment pour rendre cela pérenne, pour ne pas que ça soit uniquement une bulle qui éclate », affirme Muammer Yilmaz, qui a la volonté d’ancrer cette initiative à Strasbourg, dans le but de créer un « 0 SDF dans le monde ».  Et ce n’est pas Laurent, l’un des premiers SDF de Strasbourg, que Muammer a rencontré, qui nous dira le contraire. En effet, celui qui était sans-abri s’est depuis fait remettre les clés de son appartement… ainsi qu’un emploi !

Muammer Yilmaz vous dit comment aider des SDF à Strasbourg :

Couv_UP11_recentreeCe sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Des toits sociaux et solidaires » dans la 11ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 2 Avis

Commentaires