•  
  •  
  •  

Alors qu’aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale habite en ville et que les cités produisent plus de 80% du PIB mondial, leur « pouvoir » devient progressivement un sujet géopolitique majeur. Retour sur la neuvième édition du festival de géopolitique de Grenoble sur le thème : «  le pouvoir des villes ».

L’avenir de l’humanité semble aujourd’hui profondément lié à celui des agglomérations. Au sortir du festival de géopolitique de Grenoble, qui portait cette année sur « le pouvoir des villes », nous pouvons distinguer quatre « futurs » concrets, qui peuvent se  compléter.

1. « Faire » la ville partout dans le monde

En Amérique du nord, comme en Europe et dans d’autres zones du monde, le chemin vers les villes a été fait il y a des décennies, et l’aménagement urbain y est acquis depuis longtemps. Mais, ailleurs, dans des territoires plus enclavés comme en Afrique de l’Est ou en Asie, les « désordres urbains » comme les nomment certains géographes camerounais, subsistent. La gestion par la Chine du défi urbain auquel elle est confrontée est aujourd’hui observée attentivement par les urbanistes du monde entier. Tous attendent de voir comment le géant asiatique va réussir à structurer ses espaces urbains, bien avant de se demander ce que seront les « villes du futur » chinoises.

« Faire la ville » serait donc la première étape vers ce tout indéfini que l’on nomme « villes du futur ». Il faut que toutes les villes du monde passent de ce « désordre » à une organisation urbaine réfléchie. Les habitants, bien que comptabilisés comme urbains, sont souvent captifs de ces espaces. Ils doivent devenir de véritables urbains, « pouvoir jouir de la ville », selon la définition donnée par Philippe Subra, professeur des universités, à l’Institut français de géopolitique et membre du Comité de rédaction de la revue Hérodote. Enfin, il faut que la culture urbaine et la municipalité, un pouvoir décentralisé, se développent.

À lire aussi : Et si l’art remplaçait la pub dans nos villes ?

2. La ville demain : horizontale ou verticale ?

Qu’il s’agisse d’une nouvelle commune ou d’une très grande cité, l’avenir des villes passe obligatoirement par la question de son orientation : dans quel sens va-t-elle poursuivre son développement ? Deux choix sont possibles.

Le Burj Kalifa de Dubaï culminant à 820m de haut est aujourd’hui la tour la plus haute du monde (credit-donaldytong).

Le Burj Kalifa de Dubaï culminant à 820 m de haut est aujourd’hui la tour la plus haute du monde (credit-donaldytong).

La ville horizontale : La ville d’Istanbul, actuellement en pleine expansion « s’étale horizontalement pour montrer sa puissance », décrit Jean-François Perouse, géographe urbain et spécialiste de la Turquie. À Istanbul comme à Paris, Los Angeles ou encore Rio de Janeiro, les extensions suburbaines sont souvent choisies comme prolongement naturel d’une ville.

La ville verticale : À l’inverse, certaines cités comme Hong Kong ou Dubaï continuent à s’étendre verticalement, multipliant des projets de gratte-ciels. Cette tendance semble être la plus prisée, si bien que de plus en plus d’entreprises se lancent dans des projets verticaux d’envergure,  à l’instar de la société Arconic, qui prévoit la construction d’une tour de 5 kilomètres de haut à l’horizon 2040.

Depuis quelques années, certains urbanistes, géographes et politologues dépassent ces deux orientations classiques. Ils vont plus loin, en proposant de nouveaux concepts de villes, telles que les villes marines, comme le projet Seastead (qui devrait être lancé d’ici 2020 au large de la Californie) ; ou encore des projets de villes aériennes, et même dans l’espace.

3. La nouvelle urbanité

« La ville du futur sera celle de la nouvelle urbanité.» Cette phrase, souvent prononcée comme une évidence par de nombreux conférenciers, masque en réalité un débat de fond sur la définition même de cette « nouvelle urbanité ». Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret et auteur de l’ouvrage Demain la ville, la définit ainsi : l’urbanité de l’avenir sera celle de la diversité. Elle sera caractérisée par la coexistence de l’habitat et du commerce, même en dehors des centres-villes, et par une polycentralité des agglomérations, avec des centres-villes forts et interconnectés.

Selon Jean Christophe Ribot, réalisateur du film documentaire « Les villes du futur », la nouvelle urbanité sera hyperlocale, et davantage idéologique. Il la définit comme une lutte, celle « entre les quartiers et le cerveau central ». Frédéric Charles et Henri de Grossouvre parlent, quant à eux, d’une future « urbanisation numérique ». Selon eux, le numérique a, depuis sa création, souvent puisé dans les concepts de la ville, et la ville du futur sera celle qui saura puiser à son tour dans les concepts du numérique, comme l’agilité, l’API ou encore l’open DATA.

À lire aussi : Un guide pour « hacker » la ville

4. La ville numérique

« Smart cities », « villes intelligentes » ou encore « villes numériques », les appellations sont nombreuses et c’est à elles que nous pensons lorsqu’il s’agit d’imaginer le futur des villes. Mais qu’est-ce que c’est, une ville « numérique » ? Selon  Frédéric Charles et Henri de Grossouvre, « la ville numérique, c’est le jumeau numérique de la ville ». Elle est accessible même quand on ne s’y trouve pas, les données y circulent aisément et en nombre entre les citoyens. Pour le réalisateur Jean-Christophe Ribot, la ville numérique est capable d’étendre le champ d’action de la cité, et d’améliorer la vie de ses habitants, grâce à une utilisation réfléchie des données collectées.

Le documentaire « Les villes du futur – Les villes intelligentes » est disponible dans son intégralité ici.


Mais quel sera l’ultime aboutissement des villes du futur ? L’approfondissement des réseaux de ville, déjà nombreux et de plus en plus fédérateurs, conduiront-ils à un parlement des maires, comme le souhaite le politologue Benjamin Barber, ou encore à la disparition des États-nations au profit des villes, voire d’une seule ville mondiale ?

Manon Thore
Contributrice pour UP le mag

Couv_UP11_recentreeCe sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Réinventons la ville » dans la 11ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires