•  
  •  
  •  

Bibliothèques sans frontières, pour rendre accessible le savoir et la culture, soutient la création et le développement de bibliothèques dans le monde. L’ONG a justement lancé une campagne de mécénat participatif sur la plateforme Commeon. L’objectif : permettre à une association haïtienne de distribuer des ouvrages aux enfants des villages reculés grâce à une moto.

L’idée, au départ de Bibliothèques sans frontières (BSF), est de promouvoir la lecture en acheminant des ouvrages dans des pays en voie de développement. L’ONG française, fondée par l’historien Patrick Weil en 2007, envoie et distribue des livres dans plusieurs pays. Et notamment à Haïti, dévasté par le séisme de janvier 2010.

Sur ce territoire, un projet, en cours, prévoit notamment d’alimenter une bibliothèque dans une commune portuaire du Sud de l’île, Aquin. Ici, il n’y a qu’un établissement, « L’œil de la jeunesse », qui a été inauguré en 2012, et qui pourrait recevoir de nouveaux livres.

A lire aussi : quand apprendre une langue étrangère devient un jeu d’enfant

Une « bibliomoto »

L’enjeu est important, explique son fondateur, Julien Ganthier : « Une bibliothèque ne remplace pas une école mais peut l’accompagner. » Le coordinateur haïtien de l’association Jeunesse En Développement poursuit : « Une jeunesse qui bouge est un arbre qui fleurit. » D’où le projet de distribuer des ouvrages aux écoliers qui ne peuvent se rendre à la bibliothèque, d’une part au sein des écoles, d’autre part sur les places des villages limitrophes. Reste une question essentielle : comment faire en sorte que les livres arrivent à bon port, dans cette région montagneuse ?

Alors que les transporter en bus semble assez compliqué, l’idée d’utiliser une moto émerge. Pour financer en particulier le triporteur, qui fera office de « bibliomoto », Bibliothèques sans frontières a lancé une campagne de dons sur la plateforme Commeon (ex-Culture Time), un site de mécénat participatif permettant de financer des projets d’intérêt général.

Vidéo de Commeon, publiée sur la page du projet à soutenir.

A lire aussi : cinq livres pour sensibiliser les jeunes à l’écologie

Des livres d’éducation

« Il s’agit de la 3e campagne que nous menons avec BSF, explique Muriel Zisman, la responsable développement de la plateforme Commeon. Nous sommes ravis de cette collaboration, car l’ONG se trouve au croisement de l’éducation et de la solidarité internationale, deux domaines qui nous tiennent particulièrement à cœur. »

La campagne se termine le 28 février à minuit. L’objectif N°1 est d’atteindre au moins 4 000 euros. Une somme qui servira à payer le deux-roues, dont se serviront les animateurs de l’association locale.

(Crédit : Jeunesse En Développement)

(Crédit : Jeunesse En Développement)

Mais avec quels ouvrages ? « Ce sera des livres de divertissement et d’éducation pour enfant, et cela tant en français qu’en créole« , répond Olivia Lillette, la responsable « partenariat et collecte de fonds » à BSF. Certains seront achetés sur place, d’autres viendront de la France, du centre de collecte des livres de l’ONG, dans les Yvelines.

Encore faut-il que l’ONG gagne 2 000 euros supplémentaires (soit 6 000 euros en tout). Et si la cagnotte atteint l’objectif final de 10 000 euros grâce aux dons de mécènes, l’ONG pourra également financer des formations destinées aux animateurs ainsi qu’à des professeurs, mais aussi des tablettes pour les élèves. Plus que quelques semaines pour les aider à y parvenir.

up91Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Le don à portée de clics » dans la 9ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 2 Avis

Commentaires