La startup Prêt à Pousser permet aux citadins, qui n’ont pas la main verte, de cultiver facilement des champignons et des herbes aromatiques dans leur cuisine. Des produits comestibles et 100 % naturels qui apportent un peu de nature au cœur de la maison.

Elle se positionne sur le phénomène anglo-saxon du home-growing, traduction, de la tendance à cultiver chez soi, qui touche de plus en plus de citadins en mal de verdure. La startup Prêt à Pousser, créée en 2013 par Romain Behagel et Jérôme Devouge, rencontrés sur les bancs de l’école, est une pionnière française, qui a pour objectif de rendre accessible le home-growing en proposant des solutions très faciles. Pas besoin de savoir rempoter, ni de posséder une serfouette ou un transplantoir (oui, ça existe), Prêt à pousser propose des kits à champignons et des mini-potagers d’intérieur ultra-intuitifs. L’idée n’est pas, ici, de rendre les citadins auto-suffisants mais plutôt de restituer, dans une moindre mesure, une habitude perdue, celle de consommer ce que l’on fait soi-même pousser.

À lire aussi : Quand l’agriculture urbaine s’invite au bureau

Des produits comestibles 100 % naturels

« Aujourd’hui, nous avons des modes de vie de plus en plus urbains et nous sommes de moins en moins en contact avec la nature, reconnait Lucie Poncet, responsable des relations presse de la marque, l’idée était de réfléchir à des solutions pour faire pousser des aliments comestibles chez soi et ramener la nature dans notre quotidien, tout en provoquant un peu d’émerveillement dans la cuisine. » Recréer du lien avec la nature, assister à la pousse et récolter ses champignons ou ses aromates pour apporter saveur et fraîcheur à ses plats semblent plaire. Depuis 2014, 40 000 kits à champignons ont été vendus à travers la France tandis que le potager Lilo (rien à voir avec le moteur de recherche) a vu ses ventes exploser pendant les fêtes.

pack-pleurotes-jpg

Les kits à champignons peuvent donner jusqu’à deux récoltes. (Crédit : Prêt à Pousser)

Les kits à champignons proposent trois types de pleurotes (légèrement sucré, boisé ou goût châtaigne) à récolter en 10 jours. À l’intérieur des boîtes, les composants sont naturels. « Les champignons sont biologiques, il n’y a rien d’artificiel », précise Lucie Poncet. Concernant la simplicité du kit, la rédaction d’UP le mag, en plein test du produit, confirme. Pour voir sortir ses premières têtes de champignons, il suffit d’ouvrir le sac à l’intérieur de la boîte et pulvériser un peu d’eau une à deux fois par jour à l’aide d’un spray. Si bien qu’en 2014, le kit remporte le prix de l’innovation du SIAL, un gros rendez-vous dans le secteur de l’agroalimentaire international, qui permet alors à Prêt à Pousser de bénéficier d’une belle couverture médiatique.

À lire aussi : FarmBox, l’agriculture bio qui s’implante en ville

Un potager autonome et intelligent

Mais puisqu’on ne va pas se mettre à cultiver des champignons tous les jours, les fondateurs ont mis au point

Le dispositif Lilo

Le dispositif Lilo reproduit la lumière du soleil. (Crédit : Prêt à Pousser)

Lilo, avec cette fois-ci, une dimension bien plus technologique. « Lilo reproduit en intérieur les  conditions idéales de pousse de l’extérieur, explique la responsable des relations presse, un luminaire est programmé pour reproduire la lumière du soleil et permettre aux aromates de se développer même dans un appartement sombre. »

Un système de capsules biodégradables remplies de graines bio, breveté par la marque (qui possède son propre service de Recherche & Développement), permet de changer d’aromates lorsque la plante s’essouffle au bout de quelques mois. « Les plantes vont germer et grandir à partir de la capsule, auparavant insérée dans un flotteur à l’intérieur du pot, ajoute Lucie Poncet, en flottant sur l’eau, la plante ne sera jamais inondée ou asphyxiée puisqu’elle va se réguler elle-même en cherchant l’eau ou les nutriments quand elle en a besoin, comme elle le ferait dans la nature. » Pour l’instant, 11 capsules de fleurs et d’aromates constituent la gamme, qui devrait doubler en 2017 avec, notamment, l’arrivée de mini poivrons dès l’été prochain. En attendant, la rédaction d’UP le mag a les yeux rivés sur son kit et attend sa première récolte de pleurotes avec impatience.

Kit à champignon à partir de 19,90 € et Lilo, 99,9 €, disponibles sur le site et dans les enseignes Truffaut, Jardiland et Nature & Découvertes.

up91Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Jardins intelligents : pas bêtes les gadgets ! » dans la 9ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires