•  
  •  
  •  

Votre foie et vous venez de traverser la dure épreuve des repas de fêtes. Des orgies culinaires où les plats se sont succédé à n’en plus finir avec champagne et chocolats en prime. Bref, il est maintenant l’heure de lever le pied et pourquoi pas faire une détox.

Même si l’on a pris quelques rondeurs après la période des fêtes, il faut savoir qu’une détox est un régime alimentaire allégé qui n’a pas pour principale vocation de perdre du poids, mais plutôt de purifier son organisme en se débarrassant des toxines accumulées. Le but ? Se sentir mieux dans son corps et plus énergique. Attention toutefois à ne pas faire n’importe quoi !

1. La détox complète

Une bonne pratique après les fêtes est de revenir doucement à des menus équilibrés. On dit stop aux aliments trop gras et/ou trop sucrés, on diminue les produits d’origine animale, qu’on pourra remplacer par des protéines végétales contenus dans les légumineuses telles que les lentilles, et on fonce vers les fruits et les légumes. Tant qu’à faire, on peut les choisir de saison et se tourner vers les choux, courges, carottes, endives, poireaux, pommes, poires, clémentines, etc. Les herbes aromatiques et les épices sont aussi de bons alliés pour mieux digérer. Pissenlit, thym, origan, cannelle, poivre noir ou curcuma possèdent des vertus que votre foie va grandement apprécier. Sans oublier le thé vert et les infusions de plantes comme la mauve, la menthe poivrée, la queue de cerise, la bourdaine ou le boldo. Pour une bonne détox, il faut aussi remplacer l’alcool par beaucoup d’eau (H₂O, vous vous souvenez ?) et bien sûr faire un effort sur sa consommation de café et de cigarettes. Enfin, pour mettre toutes les chances de son côté, on pourra s’offrir une séance de sauna, faire un peu d’exercices (une marche de 30 minutes par exemple) et privilégier de longues nuits de sommeil.

À lire aussi : 5 pistes pour une digital détox réussie

2. La monodiète

La monodiète est une étrange pratique qui consiste à occulter tous les merveilleux aliments qui peuplent notre frigo et nos placards au profit d’un seul d’entre eux. Évidemment, elle n’est conseillée qu’occasionnellement et pour une durée de un à trois jours maximum. Premièrement, parce qu’au bout du quatrième kilo de pommes englouti, vous risqueriez une sévère dépression, mais surtout parce le but du jeu n’est pas de se créer des carences alimentaires. Le raisin est un autre fruit très prisé dans les monodiètes. Sinon, les bouillons ou soupes de légumes (sans pommes de terre) sont plutôt parfaits, surtout qu’on peut varier les plaisirs. Attention cependant à bien vous préparer quelques jours au préalable, avant de commencer, en enlevant les autres aliments progressivement. De la même manière, il faudra les réintroduire en douceur les jours suivants la monodiète.

À lire aussi : Avocat, quinoa, comment faire face aux contradictions du « bien-manger » ?

3. La formule toute prête

Le pack "épicurien" de Yumi associe des légumes avec des fruits.

Le pack « épicurien » de Yumi associe des légumes avec des fruits.

Vous n’êtes pas des cordons bleus ou vous n’avez tout simplement pas le temps de faire des soupes maison ? Certaines marques de jus ont saisi la balle au bond et proposent des dizaines de nectars tout prêts avec non seulement des associations de saveurs auxquelles on n’aurait jamais pensé (betterave, ananas, kumquat, carotte, gingembre, myrtille… really ?) mais les procédés d’extraction sont étudiés pour garder toutes les vitamines. La marque Yumi nous explique, par exemple, que ses jus sont extraits à froid (les légumes sont broyés très lentement pour éviter échauffement et oxydation) et conservés par haute pression (6 000 bars de pression durant 3 minutes pour éliminer les micro-organismes). Une autre marque, Kitchendiet, vous recommande une cure détox adaptée à votre profil grâce à un mini-questionnaire en ligne. Vous n’aurez plus ensuite qu’à commander la cure proposée et suivre le guide de recommandations pour chaque repas.

Enfin, pour l’année prochaine, sachez qu’il existe aussi des « pretox », des cures alimentaires à suivre AVANT les excès des fêtes de fin d’année. On n’arrête pas le progrès.

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Et si on faisait une détox en janvier ? » dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires