• 76
  • 17
  •  

Une association qui propose à d’autres associations de contacter des personnes voulant s’engager, tel est le pari de Tous Bénévoles. La structure souhaite organiser une communauté qui se veut utile à la société et aider ces acteurs à se rencontrer.

Après une année 2015 dramatique, l’année 2016, même si elle n’est pas terminée, aura vu le retour d’extrémismes et de discours favorisant le repli sur soi. Tout aurait pu être fait pour que, en France notamment, l’engagement associatif soit de moins en moins valorisé. Mais il n’en est rien, la générosité résiste. C’est le message global que délivre France Bénévolat. L’association pionnière dans l’engagement bénévole souligne, dans une étude publiée récemment, que plus de 3 millions de personnes se sont engagées au sein d’une structure solidaire. Au total, ce sont plus de 14 millions de personnes qui agissent régulièrement dans les quelques 880 000 associations présentes en France.

À lire aussi : Welp, l’appli qui simplifie le bénévolat 

Faire « matcher » associations et bénévoles

Créée en 2003, l’association Tous Bénévoles, anciennement dénommée « Espace bénévolat », œuvre à mettre en relation des bénévoles potentiels et des organismes dans toute la France. « En réalité, cela fait plus de 20 ans que nous avons une expérience dans ce domaine », affirme Jean-Claude Hanot, le responsable de la communication de l’association. Ce dernier est parti du constat que les nombreuses associations du territoire « ont parfois des difficultés à attirer des bénévoles », ce qui a poussé l’organisation à faire du lien entre ces deux parties son « cœur de métier ».

Concrètement, l’association doit adhérer à Tous Bénévoles, laquelle vérifie bien les statuts du nouvel arrivant inscrit, notamment en demandant une copie de ses statuts. « Le but n’est pas d’envoyer des candidats bénévoles dans des structures qui ne le seraient pas », ajoute Jean-Claude Hanot. Une fois que l’association a finalisé son inscription, cela lui donne le droit de déposer des missions sur le site.

À lire aussi : Pas d’argent ? Faites don de votre temps 

Le bénévolat pour jeunes et moins jeunes

Le candidat, qui peut aussi être contacté par une des associations, sera libre après inscription, de cocher parmi les tâches qui lui « parleront » le plus. Une carte interactive répertorie pléthore de missions sociales et solidaires dans le pays. Le volontaire pourra se rendre disponible quand il le souhaitera, ponctuellement ou plus régulièrement. C’est là le vrai « plus » de Tous Bénévoles, qui ne cherche aucunement à imposer une fréquence de participation.

La carte interactive de l'association Tous Bénévoles qui permet de rechercher une mission près de chez vous / Crédits : Tous Bénévoles

La carte interactive de l’association Tous Bénévoles qui permet de rechercher une mission près de chez vous / Crédits : Tous Bénévoles

L’asso privilégie aussi le partage de compétences en éditant régulièrement des guides de bonnes pratiques à avoir pour tout aspirant bénévole, lequel peut à tout moment être contacté après s’être inscrit sur le site web. Tousbénévoles a, en parallèle, créé un deuxième site nommé « Jeunes bénévoles », dont la finalité reste la même que son « aîné », mais à destination des 15/25 ans. L’organise souhaite par ailleurs continuer le développement de son application, « Bénévole app » qui propose plus de 5 000 offres de bénévolat. L’objectif ? Toucher les jeunes volontaires. « Il y a aussi des jeunes qui veulent s’engager comme bénévoles. Ce n’est pas réservé qu’aux adultes », lance Jean-Claude Hanot.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « La mobilisation en ligne change le monde » dans la 7ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  • 76
  • 17
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires