•  
  •  
  •  

S’engager à manger plus équilibré tout en réduisant son empreinte écologique, c’est bien. Gagner du temps dans la démarche, c’est encore mieux ! À Paris, Pâtisson livre à vélo un panier bio 100% végétal, accompagné de recettes rapides, faciles et savoureuses.

Personne n’est contre l’idée de mieux manger, ni contre celle de réduire son impact sur l’environnement. Mais ce n’est pas toujours facile de mettre ses principes en application. Il y a un an, Hugo Simon et Jérémy Delage cofondent la Société Coopérative et Participative (SCOP) Pâtisson. « L’initiative est née de notre prise de conscience de l’impact de l’alimentation sur l’environnement. L’industrie et le transport sont très polluants et énergivores », explique Hugo Simon, « la question s’est posée : comment aider le plus grand nombre à changer ? »

À lire aussi : Du frais et du bio, oui mais pour bébé aussi

Un panier responsable et pratique

Pâtisson est panier bio et vegan livré à vélo.

Un chef crée des recettes spécifiques chaque semaine pour cuisiner son panier. (crédit : Pâtisson)

La réponse ? Créer une offre de panier à la semaine 100% végétal, frais, bio, de saison et local. « Pâtisson est un outil qui permet à n’importe qui de manger de façon plus équilibré mais aussi plus écologique », estime son cofondateur. Car au-delà d’une offre vegan, la livraison à domicile s’effectue à vélo. « On fait aussi attention à utiliser peu d’emballages. La plupart des produits nous arrivent en vrac et  nous les distribuons dans des petits sachets en papier compostables », précise-t-il.

Et pour pallier à un autre problème, celui de l’inspiration, le chef de Pâtisson élabore, chaque semaine, des recettes à réaliser en 20 minutes top chono à partir des produits du panier. Diverses formules d’abonnement, sans engagement, existent selon le nombre de couverts, allant de 28€ les 4 repas pour une personne à 78€ les 4 repas pour 3 à 4 personnes, hors petit-déjeuner. Un prix conséquent, certes, mais l’offre se veut qualitative. « On ne travaille qu’avec des petits producteurs locaux », rappelle Hugo Simon.

À lire aussi : Où manger vegan au restaurant ?

Redistribuer les bénéfices aux salariés

Pâtisson est panier bio et vegan livré à vélo.

Hugo et Jérémy ont créé Pâtisson, une SCOP qui livre des produits bio à vélo. (crédit : Pâtisson)

« Lorsque nous avons lancé Pâtisson, il a fallu réaliser quelques démarches administratives super sexy comme par exemple choisir un statut juridique », lancent les fondateurs sur leur blog. Rapidement, ils décident alors de se diriger vers la SCOP, la Société Coopérative et Participative, un système qui permet aux salariés de devenir actionnaires. « On croit aux valeurs de la coopérative : la démocratie et le partage des bénéfices éventuels entre toutes les parties prenantes », résume Hugo Simon, « On aimerait bien réussir en SCOP, pour prouver qu’il n’y a pas que les startups qui lèvent des millions qui peuvent réussir, mais aussi les petites entreprises avec peu de moyens ».

Si pour l’instant, la livraison n’est étendue qu’à Paris et l’ouest de sa petite couronne, Pâtisson espère se développer en Île-de-France et dans d’autres villes. « Pourquoi pas, petit à petit, tout en continuant à travailler avec des producteurs locaux », conclue le fondateur de Pâtisson, une SCOP qui cherche, à son niveau, à incarner le changement qu’elle croit nécessaire.

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « L214, l’avant-garde vegan » dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires