Lassitude, stagnation, recherche de sens, d’impact positif… Nombreux sont ceux qui ne s’identifient plus dans leur métier. Mais franchir le cap de la reconversion professionnelle n’est pas forcément évident pour tous. La startup Switch Collective propose un programme frais et inspirant sensé mettre sur les rails ceux qui rêvent de changer de job.

91% des salariés français ne se sentent pas engagés dans leur entreprise, selon l’étude Gallup de 2012. Un chiffre  inquiétant qui place la France avant dernière sur l’engagement des salariés en Europe. La plupart ne trouve plus de sens dans leur travail, ne visualise pas l’impact de ce qu’ils font, souffrent d’un manque d’autonomie ou de stimulation, trouvent leurs tâches absurdes ou encore s’ennuient terriblement.

Or pour Béatrice Moulin, cofondatrice, avec Clara Delétraz, de la startup Switch Collective, « aujourd’hui, on n’a plus envie de subir notre travail. On ne cherche plus simplement un gagne-pain mais quelque chose qui nous ressemble, qui nous passionne et dans lequel on puisse s’épanouir en exprimant ses talents ». Avec son programme, « Fais le bilan, calmement », Switch Collective propose, depuis près d’un an, 6 semaines de travail en groupe, d’ateliers ou encore de conférences pour enclencher le « switch », ce moment où l’ambition de se reconvertir passe du fantasme à la concrétisation.

À lire aussi : Une asso booste votre recherche d’emploi

Une méthode collective plus originale et motivante

Contrairement aux bilans de compétences classiques qui ont une approche individuelle et très analytique du passé, Switch se distingue par une démarche collective plus globale. « On considère l’individu et ses savoir-faire dans leur globalité. On a une  approche qui ne se pose pas que dans le passé mais aussi dans la potentialité. Le premier enjeu étant de savoir qui on est et ce qui a profondément du sens pour nous », explique Béatrice Moulin, pour qui l’exercice n’est pas simple, car « on a tous été éduqué à viser la réussite en soi mais jamais la réussite pour soi ».

Clara et Béatrice sont les co-fondatrice de Switch Collective. (crédit Switch)

Clara et Béatrice ont créé le programme après avoir elles-mêmes « switché » (crédit Switch Collective)

Plus moderne, l’expérience s’inspire aussi de l’entrepreneuriat. « Il ne s’agit pas de motiver tout le monde à devenir entrepreneur. En revanche, on doit reprendre sa trajectoire en main donc, d’une certaine façon, on va devenir un peu l’entrepreneur de son propre parcours », analyse la cofondatrice, qui a elle-même « switché » l’année dernière. De nombreuses méthodes différentes sont par ailleurs abordées. La plus originale : un exercice de respiration. « On est très corps et esprit. Une transformation ne passe pas que par le mental, il y a beaucoup de techniques corporelles qui permettent de se reconnecter avec sa voie intérieure », estime Béatrice Moulin.

À lire aussi : Décrochez un job en faisant du sport

Vers une normalisation du switch ?

Résultat : sur les trois premières promotions, 70 % des participants ont opéré un switch ou sont proches de le finaliser, trois mois seulement après avoir suivi le programme. Pour maintenir « l’effet de groupe » et garder leur motivation intacte, les deux entrepreneurs ont imaginé un réseau, la Switch Family, qui se réunit pour des évènements formels (des ateliers du type « comment gérer financièrement ma transition ? ») ou informels (boire un verre, faire une session de brainstorming…).

Pour Béatrice Moulin, ce qui est certain, c’est qu’on sera à l’avenir très nombreux à switcher car « 50% des jobs de demain n’existent pas encore ! » Pour l’heure, la prochaine étape de la startup sera d’obtenir l’agrément en tant qu’organisme de formation. « Le financement pour les participants pourra alors passer en budget formation ». Et vous, êtes-vous prêts à switcher ?

Saisir l’ambiance et les avis des participants en une minute.

Sessions en ligne : 149 € – Sessions en live à Paris : 490 € / prochains départs le 9 novembre 2016 puis les 11 janvier et 7 février 2017

up91Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Mozaïk RH, du militantisme à l’entreprise sociale » dans la 9ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 6 Avis

Commentaires