Vous manquez d’espace pour stocker vos meubles ? Au contraire, votre garage est vide depuis longtemps et vous songez à arrondir vos fins de mois ? Depuis 2014, la plateforme jestocke.com met en relation des propriétaires d’espaces vides et des locataires.

Étudiante, elle prépare son déménagement, prévu dans quelques semaines. En attendant, elle n’a pas le choix : la jeune femme doit entreposer ses meubles quelque part. Jestocke.com, un site de stockage entre particuliers, la met en relation avec un propriétaire de garage vide à Paris. « Vous restez ici dix ans, si vous voulez », lui propose-t-il, devant les caméras de TF1. Ce à quoi elle réplique, en plaisantant : « Ok, va pour 15 ans.»

La solution semble satisfaire les deux protagonistes. Pour la première, l’idée est de débourser 150 euros par mois, dont 30 euros reviennent à la plateforme web et à l’assurance (la Maif) – la commission s’élève à 20 % de chaque transaction. « C’est deux fois moins cher que des entreprises de stockage », assure l’étudiante, rassurée. Pour le second, l’affaire est « rentable », d’autant plus qu’il n’a rien à faire, et surtout pas de travaux à effectuer dans son box.

À lire aussi : Déménagez écolo et solidaire avec « Carton plein »

1,6 million d’euros levés

je-stocke

En France, et plus particulièrement dans les grandes villes (des annonces sont disponibles dans un millier de communes), des centaines d’autres propriétaires et locataires ont trouvé un accord pour leurs objets en trop.

Cela peut rendre service à des personnes qui partent à l’étranger temporairement et qui doivent trouver une solution rapide pour le stockage des meubles. C’est d’ailleurs après un déménagement – de Paris à Bordeaux  – que Laure Courty a eu l’idée, en 2014, de fonder ce site collaboratif : « Je ne savais pas quoi faire de mes biens, qui étaient stockés dans une cave parisienne », se souvient-elle.

Six ans plus tard, l’entreprise salarie une quinzaine de personnes et vient de lever 1,6 million d’euros auprès de ses investisseurs historiques, mais aussi de Maif Avenir, le fonds d’investissement de son assureur la Maif.

Jestocke.com affirme actuellement disposer de 300 000 m³ disponibles. Et combien de transactions depuis le lancement du site ? Laure Courty ne souhaite pas communiquer sur ce chiffre. Mais elle glisse que « 7 000  propriétaires se sont inscrits  ».

À lire aussi : Cocolis, le covoiturage de colis entre particuliers

Et comment ça marche ?

Pour ces derniers, l’équipe propose, à titre indicatif, une grille des tarifs moyens, constatés sur le site. Le prix suggéré varie en fonction de la taille de la cave, du grenier, de la buanderie, de l’abri jardin ou du garage. Mais aussi en fonction du lieu. Forcément, c’est plus cher à Paris qu’ailleurs.

Toutefois, les propriétaires sont libres de choisir le tarif qui leur convient. Mais Laure Courty l’assure : « Ceux qui suivent notre grille ont plus de chances de louer leur pièce en plus », sourit-elle, avant d’ajouter que les propriétaires de meubles sont, de facto, assurés en cas de dégâts des eaux. « Les biens sont couverts jusqu’à 2 500 euros pour un particulier et 15 000 euros pour un professionnel (le site leur est aussi ouvert, NDLR) », précise-t-elle.

Et si au dernier moment, le propriétaire du garage se décommande, Jestocke.com trouve un autre local pour un mois. Par ailleurs, si à la fin de la période de location, la personne ne peut récupérer ses biens, en cas d’accident, l’entreprise s’engage à les stocker pendant quatre semaines.  

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Comment sauver les meubles ? » dans la 7ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires