La ville de Paris organise un concours sous forme de défi lancé aux automobilistes : se passer de leur véhicule pendant une semaine. Alors, mission impossible ou pas ?

Cette semaine, leur voiture reste au garage ! 20 personnes (sur 200 candidats) ont été sélectionnées pour participer au concours Sept jours sans ma voiture organisé par la ville de Paris et la Direction d’Île-de-France de l’ADEME (l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie), du 19 au 25 septembre. Leur mission : utiliser des transports plus écologiques.

Pour y arriver, ils peuvent compter sur l’accompagnement de Wimoov (une association du groupe SOS, également éditeur du magazine UP), spécialisée dans le conseil en mobilité auprès des publics fragiles. Avec cette sorte de « coach », ils ont fait le bilan de leurs habitudes, et reçu un « kit de mobilité ». « Le but est de leur proposer une palette de solutions la plus élargie possible », explique Pierre-Jean Petit, directeur régional de l’association.

À lire aussi : Économisez de l’essence avec le covoiturage courte distance

Découvrir d’autres options de transport

Les « kits de mobilité » comprennent des abonnements RATP, Vélib et Autolib, mais aussi des offres d’utilisation de services innovants autour du covoiturage, de l’auto-partage ou de la location. Les candidats peuvent, entre autres, essayer l’application d’autostop OuiHop, le service d’entraide entre parents pour les trajets de leurs enfants PetitBus, ou encore la plateforme Ubeeqo, qui permet de comparer et commander des VTC ou louer une voiture.
Félix, 23 ans, étudiant infirmier, fait partie des candidats. Résidant dans le 13e arrondissement, il utilise habituellement un scooter pour se rendre à son école ou son stage au Kremlin-Bicêtre. « Cette semaine, je prends le métro, le bus et le vélib. C’est plus contraignant mais je trouve ça intéressant de découvrir d’autres options pour moins polluer. Par la suite, je ne m’imagine pas revendre mon scooter, mais je me demanderai plus souvent si j’ai vraiment besoin de l’utiliser pour chaque déplacement », affirme-t-il.

À lire aussi : Relier les générations…à vélo !

Des retours d’expériences utiles

Laurent, 33 ans, comptable, a également abandonné cette semaine son scooter, au profit du métro et du Vélib, pour se rendre de son domicile, à Créteil, jusqu’à son travail à Gare de Lyon. « Il y a vraiment des stations Vélib partout ! », s’étonne-t-il. Il dit avoir participé au défi pour envoyer un message aux autorités : « Ok pour moins utiliser le scooter, mais il faut aussi nous proposer des solutions alternatives.  C’est dommage par exemple qu’il n’y ait pas de métro plus tard la nuit. Ce weekend, pour sortir, je vais tester Ubeeqo ».

La ville de Paris a indiqué que ce défi lui permettrait également d’analyser les déplacements des candidats et leur retour d’expérience, pour en tenir compte dans ses futures politiques. En attendant, tous les Parisiens sont invités à venir découvrir des animations autour de la mobilité et la lutte contre la pollution, à l’occasion de la Journée sans voiture, dimanche 25 septembre.

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Les taxis s’engagent pour la planète » dans la 12ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires