•  
  •  
  •  

Supprimer la pollution liée aux déplacements en voiture ? Impossible, selon Wenow. Cependant, il serait envisageable de limiter les émissions de CO² et de les compenser en finançant des projets bons pour l’environnement.

Un boîtier connecté pas plus grand qu’une main. Voici l’outil qui vous permettra de réduire votre consommation de CO² en conduisant. Moyennant un coût à l’achat de 29,99 €, et un abonnement mensuel de 4,99 €, le gadget analyse la manière de conduire et les émissions de CO² de l’utilisateur. Couplé à une application mobile, le service propose quelques petits « gestes simples » pour limiter la pollution engendrée et les coûts pour le conducteur. « L’objectif est de viser une économie de carburant de 5 à 15 % sur le long terme », d’après Le Figaro. Plus concrètement, il s’agit d’une économie d’essence d’en moyenne « 1 200 € par an » !

L'application et le boîtier. Crédit: Wenow

L’application et le boîtier
Crédit : Wenow

Sensibiliser les conducteurs à l’environnement

Parier sur l’éco-conduite, c’est le défi qu’ont relevé Valérie Mas et Fabien Carimalo. Dans un communiqué de presse, ce dernier explique le fonctionnement du dispositif. « Notre application connectée est la seule permettant de mesurer les émissions et les réductions de celles-ci de manière fiable et transparente. » Pour la startup, c’est aussi un moyen de sensibiliser un maximum de monde aux questions environnementales.

Par le biais de la « compensation carbone », l’utilisateur est libre de donner entre 4 et 10 € par tonne de CO² rejeté, afin de financer un des projets mis en avant par Wenow. Un Français en produit 2 tonnes par an, soit 12 000 km, il s’agit d’environ 8 à 10 € par an. En somme, vous pouvez aider au développement des pays plus pauvres en reversant une partie des économies annuelles réalisées grâce aux conseils d’éco-conduite. Malin !

A lire aussi: Où est-on le plus exposé à la pollution de l’air ?

Des dons aux quatre coins du monde

projet_chine_2

L’hydroélectricité en Chine, un des 8 projets sélectionnés par Wenow Crédit: Wenow

Les subventions récoltées pourront ainsi développer en Chine l’hydroélectricité dans des provinces du Sud. Aujourd’hui, 95 centrales au bord de l’eau y ont été installées, créant ainsi des emplois, de nouvelles routes, et permettant de réduire la déforestation.

Autre exemple, au Mali, « l’un des pays les plus pauvres du monde », la principale source de combustion est le bois. Or, « 65% de la surface du pays est recouverte par le désert ou le semi désert ».

Les fours maliens traditionnels consomment énormément de ressources. Crédits: Wenow

Les fours maliens traditionnels consomment énormément de ressources.
Crédit: Wenow

C’est pourquoi des fours en céramique, « permettant au charbon et au bois de brûler d’une manière plus efficace », sont vendus aux populations locales à prix réduits. Fabriqués à Bamako, ils permettent encore une fois la création de nouveaux emplois, contribuent à préserver la forêt et limitent la désertification.

Le projet de Wenow pour le futur est ambitieux. À terme, l’entreprise verrait bien ses boîtiers installés dans toutes les voitures, dès leur conception ! Elle a d’ailleurs été primée  par l’Audace Award 2015 de la créativité. On attend la suite.

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Pollution de l’air extérieur : de quoi parle-t-on ? » dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires