Marre de voir vos données utilisées à des fins commerciales par les services de messagerie électronique ? Vous êtes également soucieux de l’impact de vos usages numériques sur la planète ? Découvrez Newmanity, une boîte mail qui respecte votre vie privée ET l’environnement.

Cofondée par Victor Ferreira, créateur de la marque de commerce équitable Max Havelaar, Newmanity, un réseau social citoyen engagé dans le développement durable, a lancé sa propre messagerie « écolo ». Moins d’un an plus tard, la startup parisienne compte déjà 20 000 utilisateurs quotidiens.

« Selon l’ADEME, l’envoi d’un mail représente environ 20 grammes de CO2. La promesse de Newmanity est de permettre aux utilisateurs de réduire leur empreinte carbone en divisant par deux l’émission de leur mail », affirme Bérengère Guerrini, directrice de communication chez Newmanity.

Comment ? En utilisant un datacenter complètement green. Basé aux Pays-Bas, le centre de stockage de données numériques est un des rares à fonctionner uniquement grâce aux énergies renouvelables comme l’énergie solaire, l’éolien et même les marées !

« Mais la réduction à zéro de l’empreinte carbone aujourd’hui n’est pas possible », précise-t-elle. En effet, la messagerie de l’utilisateur n’est pas la seule à considérer, il y a aussi celle du destinataire. À cela, ajoutez l’électricité qui fait fonctionner l’ordinateur, puis l’ordinateur ou le smartphone, dont la fabrication aura beaucoup coûté en ressources et énergie.

Pour aller plus loin : 5 éco-gestes numériques à adopter absolument

Une boîte mail qui respecte la vie privée…

D’abord réservé aux particuliers, Newmanity s’est récemment ouvert aux professionnels. Gratuit pour les premiers, l’offre réservée aux entreprises requiert un abonnement à 4€ par mois et par boîte mail. Un coût équivalent à celui des concurrents classiques.

Un choix qui permet à la startup d’éviter la publicité. « Notre business model n’est pas du tout basé sur la monétisation des données, collectées à l’insu des personnes et vendues à de grandes entreprises. Google met noir sur blanc dans ses conditions d’utilisation qu’ils vont lire et exploiter les contenus. C’est une évolution du numérique sur laquelle on n’est pas d’accord », lance Bérengère Guerrini. « À Newmanity, on respecte la confidentialité, la vie privée des utilisateurs, on ne lit pas de contenus et surtout on n’utilise pas les données », poursuit-elle.

… et soutient des projets solidaires ou durables

Engagé autour de projets écoresponsables via son réseau social, Newmanity poursuit sa démarche avec son service de messagerie. « Sur l’abonnement destiné aux entreprises, 20% sont reversés au projet de leur choix parmi 3 grandes catégories : la protection de l’environnement, la solidarité, notamment la lutte contre l’exclusion, et le numérique éthique », nous apprend Bérengère Guerrini.

Après un appel à projets, 20 programmes ont été sélectionnés et sont dorénavant soutenus par la startup. Des projets éclectiques comprenant la construction d’une bananeraie solidaire en Haïti, la réhabilitation d’un parc naturel au Kirghizstan ou encore la lutte contre l’isolement des sans domicile fixe à Paris via l’association Le Carillon.

up10Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Elliot Lepers, écolo geek » dans la 10ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

info inspirante ?
Avis des lecteurs 18 Avis

Commentaires