Dans le monde du financement participatif, un petit nouveau est né il y a quelques mois: Humaid.fr. Sa particularité ? Cette plateforme permet le financement de projets de personnes en difficultés…. pour changer le cours de leur vie.

Christophe est atteint de la maladie de Charcot, il souhaite s’équiper d’un ordinateur à commande oculaire pour retrouver de l’autonomie et rester en contact avec sa famille ; Sébastien a besoin d’acheter une voiture d’occasion pour reprendre son emploi après une leucémie ; Allou demandeur d’asile a besoin d’argent pour payer les six mois de loyer d’un hébergement proposé par une association…

Toutes ces personnes font face à des difficultés que les associations ou les aides publiques ne peuvent résoudre totalement. Ils leur manque quelques centaines ou milliers d’euros pour financer un projet, qui changerait le cours de leur vie.

Des dons de quelques euros

Pour les aider à trouver ce coup de pouce financier, Frédéric Deruet et Pierre Durand, deux amis, ont lancé la plateforme de financement participatif solidaire humaid.fr en octobre 2015. Le fonctionnement est le même que pour un site de crowdfunding classique : pendant les campagnes de financement, qui durent au maximum 90 jours, les internautes peuvent contribuer à la réalisation du projet, en faisant des dons de quelques euros.

Ici pas de contrepartie, sous formes de goodies et autres mugs logotypés, mais un grand merci. « Nous avons pensé que le numérique et le financement participatif pouvaient être utilisés pour soutenir les personnes en fragilité, chose qui ne se faisait pas jusque là », explique Pierre Durand, co-fondateur de Humaid.fr, ancien avocat d’affaire reconverti dans la solidarité.

Solution complémentaire

Pour autant, cette solution n’a pas vocation à se substituer aux aides existantes. « Notre solution est complémentaire de l’action associative et de celle des collectivités locales pour répondre à certains besoins, notamment des restes à charge, précise Pierre Durand. Il ne s’agit pas d’une solution alternative ». D’ailleurs, l’équipe travaille main dans la main avec ces acteurs qui identifient les besoins et font la demande de financement de projet auprès de la plateforme.

En quelques mois d’existence, huit projets ont été entièrement financés avec l’aide des internautes. Et l’ambition d’Humaid, dont le modèle économique repose sur le prélèvement d’une commission sur les projets entièrement financés, est claire : multiplier les partenariats, notamment avec les associations nationales, pour que cette solidarité numérique puisse bénéficier au plus grand nombre.

Plus qu’un financement

Au-delà de l’aide financière, d’autres solidarités se tissent au fil des projets. Des parrains et marraines volontaires, formés par Humaid, accompagnent les porteurs de projet dans leur campagne de crowdfunding. Et des effets inattendus peuvent aussi avoir lieu.

Françoise, qui a réussi à obtenir le financement pour assainir son appartement, s’est vu offrir l’aide de ses voisins pour la réalisation des travaux . « Contrairement aux idées reçues, le numérique rapproche les gens et créé du lien social », résume le co-fondateur.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « la mobilisation en ligne change le monde » dans la 7ème édition d’UP le mag et son dossier spécial :

Branchez l’utile à l’agréable – Les objets connectés font le printemps !

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 6 Avis

Commentaires