•  
  •  
  •  

Vous cherchez un moyen de vous débarrasser d’une partie de votre bibliothèque ? Et pourquoi pas soutenir de bonnes causes par la même occasion ? À contrario, vous cherchez des livres moins chers ? Une solution : RecycLivre !

« RecycLivre est le premier service de collecte gratuit de livres, à l’attention des particuliers, des associations, des collectivités et des entreprises » explique son fondateur, David Lorrain. « On récupère les ouvrages et on les revend sur internet, ce qui offre au livre une deuxième vie. Voire une troisième, car sa revente permet de faire des donations10% de nos revenus nets sont reversés à des associations ». Un pourcentage qui a dores et déjà permis de reverser près de 400 000 euros !

Du concept enclenché il y a huit ans, au fond de sa cave à Paris, David Lorrain, en a fait une alternative pratique pour tous ceux qui cherchent à se séparer d’une partie de leurs livres. « Pour les particuliers, il y a une seule adresse à retenir, c’est recyclivre.com. En allant sur le site, on a toutes les informations. Soit vous appelez, soit vous remplissez le formulaire en ligne. En fonction du nombre de livres à donner et de votre code postal, on vous aiguillera vers une solution », explique-t-il.

« Le livre a déjà une histoire »

Pour Noémie, une étudiante de 22 ans,  le livre d’occasion, c’est évidemment moins cher. «  Mais, le plus intéressant, c’est que le livre a une histoire ! On ne parle pas seulement de livres d’occasion mais aussi de faire une action pour des associations. J’aime me dire qu’à mon petit niveau de lectrice, je peux faire un geste ».

Concernant le milieu associatif, le créateur du concept assure « qu’ils essaient de faire beaucoup de local ». David Lorrain précise : « Il y a deux types d’associations : celles qui nous fournissent des livres, à qui RecycLivre reverse un pourcentage de leur revente, et celles avec lesquelles nous travaillons sur des projets, notamment de réduction de CO² ».

Engagement citoyen

Chez RecycLivre, le conditionnement des livres  et la préparation des commandes sont pris en charge par des salariés en réinsertion professionnelle. Engagée, l’entreprise se mobilise aussi pour l’environnement, avec l’annotation, sur la page d’accueil du site, des chiffres indiquant la quantité d’eau et d’arbres sauvés grâce à l’initiative. « Cela correspond à la quantité économisée par rapport à la production de livres neufs », explique David Lorrain, qui n’a pas oublié de n’utiliser que des camionnettes électriques pour le transfert des ouvrages.

Captured'écran du site Recyclivre.com

Pour l’heure, RecycLivre a déjà atteint le million de volumes vendus. « Ce concept a tout intérêt à être développé », ajoute Noémie. « Pour embaucher plus de personnes en insertion mais aussi pour s’étendre à d’autres villes françaises… Honnêtement, c’est une initiative que je soutiens à 100%. Ça me fait réfléchir à deux fois avant d’acheter ».

Actuellement, RecycLivre est présent à Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes… et devrait ouvrir prochainement des antennes à Strasbourg et Toulouse. Il est possible d’acheter directement sur leur site, mais aussi sur leur page Amazon, ou encore PriceMinister.

up91

Ce sujet vous intéresse ? Retrouvez l’article « Les cercles vertueux de l’entrepreneuriat social » dans la 9ème édition d’UP le mag

Dossier spécial : Ethiques et innovantes, ces entreprises qui bougent les lignes

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 5 Avis

Commentaires