Il est 18h, et dans votre boulangerie, il y a encore des sandwichs invendus ? Que faire pour que tous les produits profitent aux consommateurs ? En les prévenant à l’avance via une application mobile et en proposant le bien alimentaire à prix cassé. C’est le pari d’OptiMiam, une entreprise qui entend lutter conter le gaspillage alimentaire.

Et si vous achetiez votre pain au chocolat à tarif réduit ? Non, vous préférez un croissant à -30 % ? L’application mobile OptiMiam vous propose de vous géolocaliser pour dénicher les réductions de nourriture dans les points de vente près de chez vous ou là où vous vous trouvez, par exemple, au travail. Et ce grâce aux commerçants, partenaires de l’entreprise à l’origine de l’application, qui acceptent de baisser les prix, afin de vous inciter à vous rendre dans le magasin et consommer pour moins cher. Tout le monde est gagnant, vu que le responsable du point de vente peut écouler ses produits et éviter, ainsi, de les mettre à la poubelle, à quelques heures de la fermeture de son magasin.

Car l’idée est bien là : éviter, au niveau des boulangeries, de la restauration rapide et dans les supérettes, le gaspillage alimentaire, encore important en France. Ce qu’explique l’un des deux co-fondateurs d’OptiMiam, Alexandre Bellage : « Neufs millions de tonnes d’alimentation sont gaspillés par an, dont 2,5 dans le secteur de la restauration et de la distribution. » Et ça marche ?

Dépenser moins

Selon les responsables du site, il y a  en moyenne trois transactions par commerce partenaire au quotidien. Et ce grâce aux 55 000 utilisateurs, présents, à  70 %,  en région parisienne. Chacun peut bénéficier des produits à prix cassés (le boutiquier doit proposer au minimum – 25 %) au niveau des 205 points de vente français qu’OptiMiam a réussi à convaincre de s’y mettre. Vous les  trouvez encore essentiellement dans la capitale, mais il y a aussi des points de vente à Rennes, à Nantes, à Lyon, ou à Reims.

Ce n’est pas assez ? Il n’y en a pas dans votre secteur désiré ? OptiMiam vous propose de devenir ambassadeur – il y en a une dizaine, pour le moment. L’idée : frapper à la porte de votre commerçant ciblé et lui proposer de rejoindre l’aventure. Si vous en recrutez plus de dix, vous aurez alors une rétribution financière.  Le commerçant peut s’inscrire en quelques clics, cela ne prend pas longtemps. Certains fidèles d’OptiMiam parle de « l’application parfaite pour les pauses dej », d’autres se montrent ravis de « cliquer, bouger, manger ». Sans oublier, de réaliser une économie.

up41

Pour aller plus loin, le portrait de la cofondatrice de Senseschool et disco soupe : « Caroline Delboy, l’esprit start-up ». Retrouvez la 4ème édition d’UP le mag et son dossier spécial

Dossier spécial : Vous ne partez pas en vacances ? Tant mieux ! L’été de tous les possibles

-> Découvrir le sommaire et le numéro

-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires