Impensable de commencer sa journée sans sa dose de caféine ? Pour beaucoup le rituel du café dégusté à la maison ou au bureau est immuable. Pourtant, consommée en trop grande quantité, cette boisson, vraisemblablement originaire d’Éthiopie et arrivée en Europe au XVIIe siècle, peut provoquer un sentiment d’anxiété et nuire à la qualité du sommeil. Par ailleurs, cultivé dans les pays tropicaux, son importation a un coût environnemental. Zoom sur des alternatives locales ou bourrées de vitamines, tout aussi revigorantes que le fameux caoua.

L’alternative fleurie
Les racines de fleur de pissenlit séchées puis torréfiées avant d’être passées au moulin à café fournissent une boisson au goût entre celui du café et de la chicorée.  Sans caféine, la fleur des champs est connue pour ses propriétés diurétiques et son traitement des troubles digestifs. Pour les plus pressés, certaines boutiques commercialisent du café de pissenlit sous forme de poudre instantanée.

Le « café » du Nord
Lors d’une pénurie de café au début du XIXe siècle, la chicorée a fait office de boisson de substitution puis est devenue une boisson à la mode. Moins plébiscitée aujourd’hui, sauf dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique, la chicorée recèle pourtant d’atouts certains : sans caféine, laxative elle est bienfaisante pour le foie. Côté bouquet, ce breuvage rappelle le café mais son goût s’en distingue.

Version maltée
Plus ou moins infusé, le café d’orge à base de grains d’orge torréfié, dégage une saveur de pain grillé ou se rapproche de l’amertume du café traditionnel. Également appelée infusion d’orge ou orgé, cette boisson stimulante s’avère un succédané responsable au caoua pour ceux qui veulent consommer local, puisque l’orge est cultivé en France. Par ailleurs, l’infusion d’orge est riche en vitamines et en fibres, participant au bon fonctionnement du système digestif.

Gin(ger) Tonic
Le gingembre réputé pour ses effets aphrodisiaques est avant tout revigorant. Mais la racine tropicale en provenance d’Asie est bourrée d’autres vertus : il soulage les nausées, combat les migraines et empêche la prolifération des bactéries. Consommé sous forme de jus, c’est une façon tonique de démarrer la journée.

Mate-moi ça
Le maté, boisson sud-américaine très prisée en Argentine, est obtenue par l’infusion d’une plante appelée yerba maté. Dégustée traditionnellement avec un ustensile dédié, une petite calebasse munie d’une paille filtrante, cette infusion stimule l’organisme et aider à garder la ligne. Moins riche en caféine que le café, elle regorge par ailleurs de chlorophylle, d’antioxydants et d’oligoéléments. Un surprenant goût amer, voire herbeux, mais très désaltérant.


Commentaires