La COP21 passée, il est possible qu’une fibre écologique anime tous les propriétaires de biens immobiliers.

D’après l’agence environnementale de la maîtrise et de l’énergie, le bâtiment est à la source de 43 % des consommations d’énergie, et de 23 % des émissions de gaz à effet de serre. Il faut savoir aussi que les habitants des pays dits « développés » passent en moyenne 80 % de leur temps dans un local, bureau ou logement.

La prise en compte d’une conscience écolo se développe de plus en plus après la conférence mondiale sur le climat. Mais il est utile de connaître les bonnes méthodes pour rénover son habitation. Choisir une construction écologique, c’est avoir le respect de ses occupants, en optimisant l’évolution des générations futures.

Quand on parle de maison écologique, on parle en premier lieu d’une habitation performante, et construite avec de la matière véritablement saine et renouvelable. Le bois, par exemple, issu de forêts gérées localement est une excellente matière, écologique et solide.

Construire avec de la brique de terre crue, ou la brique monomur qui a une empreinte écologique plus importante coûte, en outre, très peu d’énergie !

Il ne s’agit pas seulement de faire en sorte que votre domicile soit ce qu’on appelle un BBC, un bâtiment à basse consommation.

L’orientation de votre future maison écolo peut aussi être une excellente solution, notamment en hiver où vous pourriez avoir une température idéale.

Construire sa maison écolo, c’est tout un programme, mais c’est réjouissant !


Commentaires