Plusieurs localités un peu partout en France proposent à leurs habitants d’élever des poules pour réduire les déchets. Une solution écologique, ludique et pédagogique.

Après les abeilles, c’est au tour des poules de faire leur grand retour en ville. Plusieurs mairies ou communautés d’agglomération distribuent des poules à leurs habitants, pour les aider à réduire leurs déchets. Les poules sont en effet capables d’ingurgiter un masse impressionnante de déchets organiques (déchets d’origine animale ou végétale) : jusqu’à 150 kg par an !

Elles ne sont pas difficiles, même si elles reculent devant quelques exceptions : les épluchures de poireaux, agrumes et pommes de terre crues. C’est pourquoi l’utilisation d’un compost, en complément, peut être une bonne solution.

Un beau jardin et des oeufs !

Nos amis gallinacés sont également un très bon allié pour le jardinier. Une sorte d’insecticide vivant et écologique, qui dévore  les limaces, escargots et certaines mauvaises herbes. En plus, leurs fientes sont un engrais efficace pour les fleurs ou le potager.

Côté entretien, ce n’est pas l’animal le plus difficile à élever. Quotidiennement, il faut les sortir de leur poulailler le matin et les rentrer le soir, et leur donner une ration de graine. Une fois par semaine, il faut nettoyer leur poulailler, cela permet d’éviter les odeurs.

Enfin, les enfants adorent les poules. Certains établissement scolaires, ici et là, ont d’ailleurs des poulaillers, dans une visée pédagogique. Et bien sûr, les poules, c’est la garantie d’avoir des œufs frais toute l’année ! Une poule produit entre 150 à 300 œufs par an. Il faut toutefois veilleur à bien s’en occuper : si une poule est nourrie uniquement de restes déséquilibrés, trop gras ou trop gros, elle risque de développer des pathologies.


Commentaires